Joint Message by UNESCO, ILO, UNICEF, UNDP and Education International on 5-10-14: World Teachers’ Day

5 October 2014 marks the 20th anniversary of World Teachers’ Day.

An education system is only as good as its teachers. Teachers are essential to universal and quality education for all: they are central to shaping the minds and attitudes of the coming generations to deal with new global challenges and opportunities. Innovative, inclusive and results-focused teaching is crucial for 2015 and beyond if we are to provide the best possible opportunities for millions of children, youth and adults worldwide.

In many countries, the quality of education is undermined by a deficit of teachers. An extra 1.4 million teachers are needed in classrooms across the world to achieve universal primary education by 2015, and 3.4 million additional teachers will be needed by 2030, according to the UNESCO Institute for Statistics.

Added to the challenge of numbers is the issue of quality. All too often, teachers work without resources or proper training. The stakes are high: we face today a global learning crisis, with 250 million children not learning the basics, over half of whom have spent four years in school.

Equipping teachers to succeed is therefore a priority. This means rigorous training, better conditions for employment, quality-based teacher recruitment, thoughtful deployment and attracting new teachers and talents, especially young people and women from under-represented communities. Reflecting on the lead-up to, and looking beyond, 2015, the Global Thematic Consultation on Education in the Post-2015 Development Agenda aptly sums up the essentials for supporting teachers’ effectiveness as follows: (1) decent conditions of employment, including appropriate contracts and salaries, and prospects for career progression and promotion; (2) good conditions in the work environment, based on creating school contexts that are conducive to teaching; (3) high-quality pre-and in-service training for teachers, based on respect for human rights and the principles of inclusive education; and (4) effective management, including teacher recruitment and deployment.

Moreover, quality teaching depends on teachers enjoying basic rights, such as protection from violence, academic freedom and the freedom to join independent unions. Protecting teachers’ rights also helps them to promote the safety and security of the girls and boys in their charge; we must insist that schools remain a protective space for children and teachers.

Children and young people are at the heart of society.  A good education enables them, as global citizens, to respond to the challenges of a complex world, and contribute to building peaceful and sustainable communities. The teachers of today and tomorrow need the skills, knowledge and support that will enable them to meet the diverse learning needs of every girl and boy. We must remember that teachers are an investment for the future.

The international community and governments must stand united to support teachers and quality education worldwide, and especially in those countries where the highest number of out-of-school children exists. We invite you to join us in spreading the message that 5 October is World Teachers’ Day and that investing in teachers means investing in the future.

 

– – –

 

Message des Dirigeants de l’UNESCO, de l’OIT, de l’UNICEF, du PNUD, et de l’Internationale de l’éducation à l’occasion de la Journée mondiale des enseignants, le 5 octobre 2014

 

Le 5 octobre 2014 marque le 20e anniversaire de la Journée mondiale des enseignants.

Les enseignants font la qualité d’un système éducatif. Les enseignants sont la cheville ouvrière d’une éducation universelle de qualité pour tous. Ils jouent un rôle central dans la formation des esprits et des comportements des générations futures pour faire face aux nouveaux défis et opportunités planétaires. Il faut impérativement un enseignement novateur, inclusif et axé sur les résultats pour 2015 et au-delà si nous voulons offrir les meilleures chances possibles à des millions d’enfants, de jeunes et d’adultes par le monde.

Dans beaucoup de pays, la qualité de l’éducation est mise à mal par une pénurie d’enseignants. À l’échelle de la planète, 1,4 million d’enseignants manquent pour atteindre l’objectif de l’éducation primaire universelle d’ici à 2015 et 3,4 millions d’enseignants supplémentaires vont manquer d’ici à 2030, selon l’Institut de statistique de l’UNESCO.

Outre la question des chiffres se pose le problème de la qualité. Les enseignants sont trop nombreux à travailler sans ressources ou sans formation adaptée. Les enjeux sont considérables : nous sommes aujourd’hui confrontés à une crise mondiale de l’apprentissage, puisque 250 millions d’enfants, dont plus de la moitié ont passé quatre ans sur les bancs de l’école, ne possèdent pas les compétences fondamentales.

Équiper les enseignants pour la réussite est donc une priorité. Il faut pour cela une formation rigoureuse, de meilleures conditions d’emploi, un recrutement fondé sur la qualité et un déploiement judicieux, mais aussi attirer dans la profession de nouveaux talents, en particulier des jeunes hommes et femmes issus de communautés sous-représentées. Dans sa réflexion sur les objectifs pour 2015 et au-delà, la Réunion mondiale de la consultation thématique sur l’éducation dans le cadre de l’agenda pour le développement post-2015 résume parfaitement les éléments indispensables à une amélioration de l’efficacité des enseignants : (1) des conditions d’emploi décentes, notamment des contrats et des salaires appropriés ainsi que des perspectives d’évolution de carrière et de promotion ; (2) de bonnes conditions de travail, favorisées par la création d’environnements scolaires propices à l’enseignement ; (3) une formation préalable et en cours de service des enseignants de qualité, fondée sur le respect des droits de l’homme et sur les principes de l’éducation inclusive ; et (4) une gestion efficace, notamment en ce qui concerne le recrutement et le déploiement des enseignants.

En outre, pour un enseignement de qualité il faut que les enseignants jouissent de droits fondamentaux, notamment le droit d’être protégé de la violence, la liberté universitaire et le droit d’appartenir à un syndicat indépendant. Protéger leurs droits aide également les enseignants à promouvoir la sécurité des filles et des garçons dont ils ont la charge. Nous devons insister pour que les écoles restent un lieu protecteur pour les enfants et les enseignants.

Les enfants et les jeunes sont l’âme de la société. Une solide éducation leur permet, en tant que citoyens du monde, de relever les défis d’un environnement complexe et de contribuer à l’édification de communautés pacifiques et durables.

Les enseignants d’aujourd’hui et de demain ont besoin de compétences, de connaissances et d’un appui pour répondre aux besoins d’apprentissage propres à chaque fille et garçon. N’oublions pas que les enseignants sont un investissement pour l’avenir.

La communauté internationale et les gouvernements doivent s’unir pour soutenir les enseignants et encourager un enseignement de qualité partout dans le monde, en particulier dans les pays qui comptent le plus grand nombre d’enfants non scolarisés. Nous vous invitons à vous joindre à nous pour répandre ce message : le 5 octobre est la Journée mondiale des enseignants et investir dans les enseignants, c’est investir pour l’avenir.

 

Read the message in / Lire le message en :

English / Français / Español / Русский / العربية / 中文

1 reply

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *